La FSGT

En savoir plus

La Fédération Sportive & Gymnique du Travail (FSGT), fédération sportive créée en 1934, développe depuis son origine le sport pour tous.

Celle-ci remonte à la création des premiers clubs ouvriers en 1906-1907, époque où l’ont voit naître les révolutions sociales du 20ème siècle. La FSGT prend vie dans ses formes actuelles le 24 décembre 1934 avec l’union des deux organisations sportives ouvrières existantes (la FST et l’USSGT). Ouverte aux milieux populaires, coopérant avec les organisations politiques et syndicales du Front Populaire, elle participe au mouvement de démocratisation des activités physiques et sportives.

La gymnastique artistique

En savoir plus

La gymnastique artistique apparaît dans l’Antiquité. Après être tombée dans l’oubli, elle est remise au goût du jour par les Humanistes de la Renaissance.
Les agrès sont instaurés dès le XVIIIe siècle sous l’impulsion des Allemands, des Danois et des Suédois.
Jusqu’à la fin du XIXe siècle, cette discipline sportive est exclusivement réservée aux hommes. La version féminine de la gymnastique artistique sera développée en suivant.

La gymnastique artistique est présente au programme olympique dès 1896 et les premières épreuves olympiques féminines se tiennent en 1928 à Amsterdam.

En 1936, les barres parallèles sont définitivement remplacées par les barres asymétriques dans le programme féminin. La largeur de la poutre est fixée à 10 cm à l’occasion des Jeux Olympiques de Londres en 1948. La musique accompagne les démonstrations au sol depuis 1958.

Les épreuves masculines comprenaient jusqu’en 1954 un ensemble combinant gymnastique et athlétisme, qui se détache de la gymnastique artistique pour former la gymnastique dite rythmique.

La gymnastique rythmique

En savoir plus

C’est dans les années 1940, au sein des clubs de gymnastique artistique de l’ex-URSS, que la gymnatique rythmique voit le jour.

En 1948, le premier championnat national soviétique est organisé à Moscou, très vite imité par d’autres nations européennes.

Par la suite, la Bulgarie sera à l’initiative des premières rencontres internationales de 1961. Un an plus tard, la fédération de gymnastique homologue officiellement la GRS en tant que sport de compétition féminin.

En 1963, les premiers championnats du monde de « Gymnastique Moderne » attirent à Budapest 28 athlètes représentant une dizaine de pays à travers le monde. La soviétique Ludmila Szavinkova devient la première championne du monde de la discipline.

L’Europe attendra 1968 pour voir ses premiers championnats se dérouler à Madrid

En 1983, la France accueille à son tour, pour la première fois les championnats du monde à Strasbourg.

La discipline devient olympique l’année suivante lors des JO de 1984. Elle l’est devenue pour les ensembles, aux JO de 1996.

Le Hockey

En savoir plus

L’utilisation du mot « hockey » pour désigner les jeux de crosses (les joueurs disposent de bâtons et d’une balle pour jouer) remonte à l’année 1875. Si l’on a pu en dater la naissance, son étymologie est des plus incertaines. Il dérive peut-être du vieux français avec le mot « hoquet » – bâton de berger, crochet – ou du mot « hokkie » hollandais, diminutif de « hok » – chenil ou cabane, désignant dans ce cas là les cages de but. Ces jeux furent développés pour les champs mais aussi pour les étendues de glace.

Le développement du jeu moderne eut lieu à Montréal : le 3 mars 1875 fut joué le premier match codifié au Victoria Skating rink de Montréal.

En 1877, des étudiants de l’université McGill (James Creighton, Henry Joseph, Richard F. Smith, W. F. Robertson et W. L. Murray) rédigèrent 7 règles et le premier club, le McGill University Hockey Club, fut fondé en 1880.

En 1893, des joueurs de Winnipeg eurent l’idée d’utiliser des équipements de cricket pour protéger les jambes des gardiens. Cette même année, se déroula le premier match de hockey aux Etats-Unis entre l’université de Yale et l’université Johns-Hopkins. La ligue amateur de hockey fut fondée en 1896 à New-York et la première équipeprofessionnelles, les Portage Lakers, fut créée en 1903 à Hougton dans le Michigan. C’est le début d’un sport largement plébiscité dans le monde entier.

Le Judo

En savoir plus

Le souhait premier de Jigoro Kano, le fondateur du judo, était de développer une méthode veillant à mieux utiliser les ressources physiques et mentales de l’homme. Cette méthode a pris pour point de départ le ju-jitsu des écoles tenshin shinyo ryu et kito ryu que Jigoro Kano avait pratiqué 6 années durant. Ce dernier a aussi créée le judo en réaction au ju-jitsu, dont il jugeait les techniques parfois dangereuses et son enseignement médiocre.

La légende dit qu’il découvrit les principes du judo lors d’un hiver rigoureux. Il avait alorsFleurs de cerisier remarqué que les branches du cerisier réagissait différemment sous le poids de la neige abondante. Les plus grosses cassaient alors que les plus souples pliaient et se débarrassaient de « l’agresseur » avec souplesse. La voie de la souplesse était née.

Le judo commence à être enseigné au Japon en 1882 au Kodokan. En France, il fût enseigné par les maîtres Mikinosuke Kawaishi et Shozo Awazu.

Le judo est l’art martial le plus pratiqué en France, devant le karaté et l’aïkido. Il est le quatrième sport le plus pratiqué en France en 2007. Il est devenu officiellement discipline olympique lors des Jeux de Tôkyo en 1964. Le judo féminin a fait son entrée dans le programme olympique aux Jeux de Séoul en 1988 comme sport de démonstration, avant d’être définitivement accepté à partir des Jeux Olympiques de Barcelonne en 1992.

Le patinage artistique

En savoir plus

Les premiers patins à glace sont constitués d’os amincis et polis, utilisés comme moyen de locomotion. Apparaissent ensuite les premières lames en acier permettant au patinage de devenir un véritable divertissement.

1813
Publication à Paris de l’ouvrage de Jean Garcin : « Le vrai patineur ou les principes sur l’art de patiner avec grâce. » qui pose les bases du patinage dit « artistique ».

1882

A l’occasion de la première compétition de patinage artistique à Vienne, le patineur norvégien Axel Paulsen invente la figure appelée « Axel ».

1891
Première édition des championnats d’Europe de patinage artistique et de patinage de vitesse à Hambourg.

9-10 février 1896
Première édition de patinage artistique à Saint-Pétersbourg.

1898
Le suédois Ulrich Salchow reste dans les mémoires en passant sa figure, le « Salchow ».

1906
Les femmes entrent en compétition.

1908
Les couples apparaissent en compétition à l’occasion des débuts olympiques du patinage artistique.

Le ski alpin

En savoir plus

Une invention anglaise…

Le principe de gravir un sommet pour le descendre à ski le plus rapidement possible a été inventé plusieurs fois de manière indépendante :

  • La première descente est organisée en Californie, à La Porte en 1866 par des chercheurs d’or émigrés pour la plupart de Norvège
  • En 1906, les Autrichiens organisent la descente du Horn
  • En 1911, les anglais partent en ligne du sommet du Wildstrubel à Montana en Suisse.

Cependant, le ski alpin est organisé comme un véritable sport par un anglais, Arnold Lunn. Ce dernier fait de premiers essais en 1897 à Chamonix alors qu’il n’a que dix ans.

E. C. Richardson, le « père du ski britannique », fonde en 1903 le Ski Club of Great-Britain qui initie les élèves des public schools britanniques aux sports d’hiver dans les Alpes. Le skialpin est déjà au programme.

La Roberts of Kanadahar Challenge Cup est une compétition de ski alpin mise en place en 1903. Dans la grande tradition britannique, ces épreuves sont réservées aux seuls britanniques. Ainsi, dès après la Grande Guerre, Lunn met en place dans les Alpes les premiers championnats britanniques de ski alpin, sous le regard incrédule des autochtones.

Il faudra attendre 1929 pour assister aux premiers championnats d’Autriche, 1930 pour la Suisse et 1931 pour la France. Toutes ces dates concernent jusque là exclusivement la descente. Le premier slalom est disputé le 21 janvier 1922 à Mürren. C’est alors plus une épreuve de style que de vitesse.

La difficile reconnaissance du ski alpin…

En 1924 sont créées la Fédération Internationale de Ski (FIS) et la Fédération Française de Ski (FFS), année où sont organisés les premiers Jeux Olympiques d’hiver à Chamonix. Toute fois, ces organismes ne reconnaissent pas le ski alpin et le terme de « ski » est réservé exclusivement pour désigner le ski nordique

L’Anglais Arnold Lunn présente au congrès de la FIS à Saint-Moritz en 1928, un projet d’intégration du ski alpin, encore très largement inconnu dans les milieux sportifs. Cette motion est repoussée en raison d’une opposition catégorique des pays nordiques. Lunn ne se décourage pas et présente une nouvelle demande en 1930 à Oslo. Les pays nordiques se montrent moins catégoriques et autorisent la création de compétitions tests, mais sont toujours hostiles à l’intégration du ski alpin au programme olympique. Lunn peut ainsi organiser la première édition du championnat du monde à Mürren en 1931 avec l’accord de la FIS. Le CIO suit et intègre finalement le ski alpin aux Jeux Olympiques de Garmisch-Partenkirchen en 1936.

Le Tennis de Table

En savoir plus

Le Tennis de Table trouve ses origines dans l’Angleterre de la fin du XIXème siècle. Les premiers joueurs, de la bonne société victorienne, utilisaient les objets qu’ils trouvaient dans leur environnement proche : des livres constituaient le filet, un bouchon de champagne la balle et une boîte de cigarette la raquette.

Sa popularité grandissante incite des fabriquants de jeux à vendre des équipements. En 1901, James Gibbs, un Anglais passionné par ce sport rapporte d’un voyage aux Etats-Unis une balle en celluloïd, plus légère que les balles en caoutchouc utilisées précédemment. Peu après, en 1903, Goode améliore les raquettes en ajoutant un revêtement en caoutchouc aux palettes.

Avec la popularité grandissante du tennis de table, de nombreux tournois sont organisés et un championnat du monde officiel a eu lieu en 1902. En 1921, la « Table Tennis Association » est créée en Angleterre, suivie par une fédération internationale, l’ « International Table Tennis federation » (ITTF) en 1926. Les premiers Championnats du Monde ont eu lieu à Londres en 1926. Le premier Champion du Monde fut le Dr Roland Jacobi (Hongrie).

Fin 1940 en France, la fédération française de tennis de table est interdite par le régime de Vichy et est fusionnée en 1941 avec celle du tennis.

Le tennis de table est devenu un sport olympique en 1988 à Séoul.